Bottereaux

Mardi-Gras t’en va pas…

Histoire

Les p’tits gâteaux ont décidé d’évoquer avec vous les bottereaux. Ces petits gâteaux, essentiellement consommés pour Mardi Gras et la mi-carême, nous replonge dans ces après-midis d’hiver passés chez nos grands-mères, durant lesquels nous découpions des formes dans la pâte beurrée. Ces moments étaient toujours des instants de fête car nous ne faisions cette pâtisserie qu’une seule fois par an (et heureusement pour notre cholestérol…)

Les bottereaux s’apparentent à des tourtisseaux mais leur pâte est cependant moins farinée et plus levée. La consommation de bottereaux, dans le nord des Deux-Sèvres et en Vendée, bottrias en Saintonge, et autres Merveilles ou Foutimassons, marquaient le début des jours gras précédent le Carême.

Toutefois lorsque vous vous attaquez à la conception de Bottereaux, n’oubliez pas de mettre votre hotte lors de la cuisson ou d’ouvrir vos fenêtres, sous peine d’être envahi d’une odeur puissance de friture, ce qui n’est pas vraiment agréable. 

Mais pour vous aujourd’hui, Les p’tits Gâteaux vous transmettent la recette originale de ma mamie.

Recette

  • Temps de préparation : 15 minutes
  • Temps de cuisson : 2 minutes par bottereau
  • 2 heures de repos

Ingrédients

  • 500 g de farine
  • 2 oeufs
  • 150 g de sucre
  • une pincée de sel
  • 1 paquet de levure
  • 1/2 verre de lait
  • 125 g de beurre
  • eau de vie

Préparation de la recette

Mélangez les ingrédients et malaxez la pâte à la main, jusqu’à l’obtention d’une boule homogène. Laissez reposer quelques heures. Etalez la pâte au rouleau (5 mm d’épaisseur). Découpez  des formes, traditionnellement en losange, dans la pâte. Puis les plonger dans l’huile bouillante. Lorsque le gâteau remonte à la surface, le retourner et laisser cuire quelques secondes l’autre face. Sortez le bottereau de la casserole d’huile et le poser sur du papier absorbant. Puis saupoudrez-le de sucre. Dégustez tiède ou froid.

Commentaires

  1. Rikko, le

    Pourrais-je vous demander où vous avez trouvé le terme « bottrias »?
    Ma femme est saintongeaise est chez elle, ces pâtisseries s’appellent des merveilles jusqu’en Gironde.
    Par contre on pourrait se demander si « bottrias » ne dériverait pas de « butyrica » (beurre) et ne serait pas justement à l’origine de « bottereaux ».
    Dans ce cas, son aire géographique serait nord vendéenne et Nord Deux Sèvres.

  2. Les p'tits gâteaux, le

    Une fois de plus c’est Isabelle Rouyer qui fait mention de « Bottrias », dans son dictionnaire de la cuisine de Poitou-Charentes et de Vendée. Ce terme est certainement un dérivé du mot « Beurre ». Toutefois dans les merveilles, traditionnellement on utilise de la crème fraiche et non du beurre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *