Casse-museaux

Et la goule des grémeilloux frelassera de plaisir

et la goule des gourmands en prélasseront de plaisir

Histoire

Les casse-museaux est bien à juste titre une pâtisserie, qui a une histoire et une symbolique, bien étrange…

Ces gâteaux étaient autrefois lancés à la figure des assistants pendant l’office de la pentecôte à St Hilaire de Poitiers.

Cet usage était encore, en vigueur au XVIIème. Ils furent ensuite distribués de façons plus discrètes tout comme les « pentecousteaux » ou « escriblettes » dont la confection de la pâte est proche.

A Poitiers la gueule de la fameuse Grand’goule, monstre grotesque qui précédait la procession des rogations était comblée de « cassemuseaux bien dorés et de cerises encore à peine formées ». Voir la Grand’goule, puis lui lancer ces gâteaux, portait bonheur. A ce titre, le « casse-museau » était un précurseur de nos confettis actuels.

Aujourd’hui si vous souhaitez voir la sculpture de la Grand’goule, vous devrez vous rendre au musée Sainte-Croix de Poitiers (ancien monastère de la reine Radegonde). Toutefois, je ne suis pas certaine que l’équipe du musée vous laisse jeter des gâteaux sur la Grand’goule, pour vous porter bonheur.

A Pleumartin, dans le département de la Vienne, les casse-museaux étaient réalisés au fromage et portaient le nom de « Casse-muses ».

Recette

  • Temps de préparation : 15 minutes
  • Temps de cuisson : 15 - 20 minutes

Ingrédients

  • 500g de farine
  • 1 litre de lait
  • 5 oeufs
  • 50g de sucre
  • 20g de sel
  • 1 citron
  • 400g de beurre

Préparation de la recette

Portez à ébullition le lait salé avec le beurre et le sucre. Retirez du feu.

Ajoutez la farine en mélangeant avec une spatule en bois. Remettez sur le feu.

Pétrissez la pâte jusqu’à ce qu’elle se détache de la casserole. Hors du feu, ajoutez un par un les œufs et le jus de citron sans cesser de mélanger. La pâte doit être molle.

Confectionnez sur une tôle beurrée des tas de pâte.

Mettez à four moyen pendant 15 à 20mn. Fendez les choux à l’aide d’un ciseau. Remettez à cuire. Ils doivent être bien dorés. 

Autre recette

Les casse-museaux, recette datant de 1730

Ingrédients :

Prendre du fromage à la crème, 4 œufs, 125 grs de beurre, le jus d’un demi-citron, 300 grs de farine et une pincée de sel.

Recette :

Faire une pâte un peu molette du tout. Laisser bien reposer.

Faire les casse-museaux comme de petits choux. Les mettre à cuire au four, à chaleur douce.

Après 15 minutes de cuisson, retirer les casse-museaux du four. Les fendre à l’aide ciseaux. Les remettre au four pour achever de les cuire.

Le saviez-vous ...

Nouvelle République,  » Terrassée d’un signe de croix « , 08 aout 2013

Pièce unique et originale, la représentation de la Grand’Goule que l’on peut voir dans les collections du musée de Poitiers a été réalisée en 1677 par le sculpteur poitevin Jean Gargot à la demande des soeurs du couvent Sainte-Croix. « Elle était présentée au public au moment de Rogations, explique Mélanie Maingan-Sachon, animatrice au service culturel des musées de Poitiers. Voir la Grand’Goule portait bonheur, le rituel voulait que les gens lui jettent des biscuits secs appelés des casses museaux. » La légende?

« Elle varie un peu selon les guides, sourit l’animatrice. On raconte qu’elle vivait dans le Clain, qu’elle n’était jamais rassasiée et qu’elle se nourrissait de la chair humaine de ceux qui s’aventuraient la nuit. Elle déambulait dans les souterrains qui parcouraient la ville et plusieurs nonnes descendant dans les sous-sols de leur couvent pour y chercher des provisions y furent dévorées avant que Radegonde ne la terrasse en faisant un signe de croix… » Une histoire qui traduit bien sûr - et comme souvent dans des légendes analogues de dragons - une mise en valeur du saint local, en l’occurrence Radegonde. « La symbolique du bien qui l’emporte sur le mal », conclut Mélanie Maingan-Sachon.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>