Longuet Vivonnais

Longuet : familier, adjectif ; qui veut dire un peu long

Histoire

A quelques kilomètres de la capitale régionale picto-charentaise, Vivonne, est un petit village dominé par les ruines d’un château médiéval. Le bourg voit le Clain, le Palais et la Vonne unir leurs eaux. 

Vivonne a donné son nom à une famille très ancienne du Poitou, qui s’est alliée aux maisons de La Châtaigneraie et de Rochechouart, dont : François de Vivonne, seigneur de La Châtaigneraie qui mourut à la suite de ses blessures après le fameux duel contre Gui de Chabot Jarnac qui lui infligea le célèbre « Coup de Jarnac  » qui est aussi une pâtisserie régionale.

Mais parlons de nos Longuets vivonnais. Son nom évoque, sans équivoque, la forme longiligne de ce large bâtonnet et son origine géographique. Plus pauvre que le pain au lait et plus riche que le pain traditionnel, le longuet est un entre deux. Non prétentieux, ces petits pains, nous replongent immédiatement dans l’enfance. Sa croûte épaisse cache un cœur moelleux, rappelant une brioche. A consommer chaud avec des carrés de chocolat de préférence au goûter, ou le lendemain froid avec le petit déjeuner, le longuet est un plaisir simple !!

Recette

  • Temps de préparation : 10 minutes
  • Temps de cuisson : 30 minutes
  • Pour 40 longuets

Ingrédients

  • 2 kg de farine
  • 1,5 l de lait
  • 75 g de beurre
  • 40 g de levure de boulanger
  • 1 pincée de sel
  • 1 oeuf

Préparation de la recette

Prendre de la farine de blé ordinaire non tamisée. Faire tiédir le lait et faire fondre le beurre avec le lait, mettre une pincée de sel.

Ensuite malaxer à la main avec la farine : incorporer de la levure de boulanger émiettée ; faire une pâte homogène et souple. Bien étirer la pâte. Laisser reposer un quart d’heure.

Découper des morceaux de pâte et les rouler à la main pour obtenir un longuet de la forme d’un cigare. Les disposer sur une plaque enduite d’huile et les laisser gonfler quelques heures pour que la levure agisse et que les longuets gonflent. Les mettre dans un endroit assez chaud, couverts d’un linge, pendant 2 heures. Une fois gonflés, les badigeonner, sur le dessus, de jaune d’œuf mélangé à un peu de lait, avec un pinceau.

Ensuite les passer au four moyennement chaud (thermostat 6). Quand le dessus est brun-doré, votre longuet est cuit (une bonne demi-heure).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>