Pine de Barbezieux

La pine de Barbezieux, un délice très coquin…

Histoire

La pine de Barbezieux est un gâteau que l’on fait exclusivement durant la période des Rameaux et que vous trouverez seulement à Barbezieux en Charente.

Sa forme et son nom très évocateurs et sans équivoque, s’expliquent par son histoire…

Cette pâtisserie est en fait un symbole de renouveau.

En effet, si les pines sont confectionnées à l’occasion des Rameaux, c’est aussi parce que nous sommes au début du Printemps, qui est synonyme d’éclosion, de renouvellement et de fertilité. La  signification de ce gâteau viendrait alors, d’un ancien culte païen, lié à l’adoration du symbole de la fécondité. Le terme initial de « pine » a aujourd’hui évolué vers une paillardise plus où moins consciente.

La recette originale de la Pine.

Dans sa version traditionnelle, ce gâteau, de type échaudé, se compose de farine, de levain, d’œufs, d’eau-de-vie. Une fois la pâte aplatie, puis découpée et modelée en sujets cornus d’une dizaine de centimètre de long, on plonge ceux-ci dans l’eau frémissante. Placées dans un linge, les pines trempent toute une nuit dans de l’eau salée froide, avant d’être enfournées à four chaud, où elles prennent leur doré.

 A l’instar de la cornuelle (version féminine de cette pâtisserie) et de la douzane, autres gâteaux des Rameaux, la pine possédait en son centre un trou aménagé pour y placer un brin de buis béni lors de la cérémonie des Rameaux. Aujourd’hui on a simplifié la recette en réalisant une pâte à choux.

Recette

  • Temps de préparation : 1 heure
  • Temps de cuisson : 15 minutes

Ingrédients

  • Pour la pâte à choux :
  • 125 g de farine
  • 20 cl d'eau
  • 75 g de beurre
  • 3 oeufs
  • une pincée de sel
  • Pour la crème Pâtissière :
  • 2 oeufs
  • 100 g de sucre
  • 50 g de farine
  • 1/2 litre de lait
  • Cognac

Préparation de la recette

Mettre dans une casserole, l’eau, la pincée de sel et le beurre. Faire bouillir le tout et y verser d’un seul coup toute la farine tamisée. Bien remuer à la spatule et la travailler environ 5 min à feu doux jusqu’à ce que la pâte se décolle des parois et forme une boule. Retirer du feu et laisser refroidir quelques minutes. Ajouter un à un les œufs en travaillant énergiquement la pâte à chaque fois. Muni de votre poche à douille, vous allez dessiner sur une plaque de cuisson de petites formes phalliques. Ne pas  oublier l’espacement  de vos pines, car elles vont gonfler lors de la cuisson. Faire cuire au four à 180°C (thermostat 6), environ 15 min.

 Une fois la cuisson terminée, les remplir de chantilly ou de crème pâtissière aromatisée au Cognac.

Pour la crème pâtissière : Mélanger 2 jaunes d’œuf avec 100g de sucre. Battre au fouet jusqu’à que le mélange blanchisse.

Ajouter 50g de farine et bien mélanger avec le mélange précédent. Ajouter un filet de lait pour que le mélange soit plus liquide.

Mettre à chauffer ½ litre de lait. Lorsque le lait est tiède ajouter le mélange œufs/farine/sucre/lait. Ajouter un peu de cognac. Mélanger au fouet jusqu’à ébullition. A ce moment là, votre crème sera déjà bien épaisse et vous pouvez arrêter la cuisson.

Attendre que la crème refroidisse pour fourrer les pâtisseries. Enfin, parsemez de sucre glace pour décorer vos pines.

 

Commentaires

  1. cousseAU Roland, le

    Voilà un gâteau bien osé. Je préfère les cornuelles aisées à faire bien que les petits bonbons pétillants ne se trouvent que dans la région d’origine.
    Je vous laisse le plaisir de dévoiler les querelles soulevées par ce gâteau charentais
    offert à la dégustation dès lesRameau/Users/rolandcousseau/Pictures/Bibliothèque iPhoto/Masters/2015/06/08/20150608-102210/IMG_1918.JPG
    mes cornuelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *